Corriger une rédaction

Sujet de rédaction de Jeune Poulette:inventer un conte merveilleux
étape 1:relever ce qui fait le merveilleux d'un conte, dresser la liste des éléments au tableau. Puis préparation au brouillon c'est à dire trame de l'histoire, plan etc..
étape 2:rédaction au brouillon sur feuille ou directement sur l'ordinateur.
étape 3:premières corrections. Nous en sommes là sur les photos. Jeune Poulette m'a imprimé ses feuilles que j'ai annotées.
Comment corriger une rédaction ? Je veille à ne pas travestir son texte et à respecter mon écrivain en herbe. Ce n'est pas moi qui écrit. Je souligne donc les erreurs d'orthographe pour qu'elle les corrige seule dans un premier temps, je mets en valeur quelques incohérences, lourdeurs, erreurs syntaxiques mais sans proposer de solutions. C'est à elle (encore et toujours !) de chercher...!! J'attire son attention sur les erreurs de  mise en page (paragraphe, espaces). Il m'arrive de faire référence à des textes qu'elle a étudié pour qu'elle puisse s'en inspirer.
Cela donne ça









 


Plus de 5 pages ...! Je n'impose pas de limite de longueur, je respecte le plaisir d'écrire quitte à proposer de faire des coupes ensuite. Attention la page 3 est imprimée 2 fois parce que j'en avais corrigé une première moitié.
Une fois ce travail effectué, je rends ma copie à Jeune Poulette, qui se remettra sur son texte petit à petit avec, parfois, mon aide. Pour ne pas perdre le fil de ses corrections, elle met en bleu ce qui a été retravaillé.
Bientôt tout le texte sera corrigé et elle pourra passer à l'illustration avec des critères imposés. Cela permet un travail d'arts plastiques appliqués ou d'informatique.


Article collecté pour les "Tutoriels" du Collectif l'Ecole est la Maison



Commentaires

Merci beaucoup !
Pour ma part je trouve cette matière la plus compliquée quand on fait IEF est qu'on est pas formé "enseignant".
Bonne continuation.
Et bien en fait, cela n'a rien à voir avec ma formation d'instit puisque je n'y ai jamais appris à corriger...et surtout pas des rédactions- d'ailleurs ils n'en font plus beaucoup en primaire et quand ils en font, ils écrivent péniblement 10 lignes- je m'appuie sur mon propre cursus scolaire de "lettreuse" pour former mes enfants en matières littéraires bien plus que sur ma formation IUFM. Par ailleurs, il ne faut pas négliger son intuition, son bon sens et toujours affiner la qualité de son observation des enfants. Il faut aussi être rigoureux dans les objectifs que l'on souhaite atteindre et les moyens que l'on invente pour les atteindre. Enfin, il est bon de remettre sa pratique en question très régulièrement.

Articles les plus consultés