Passer une consigne

La passation de consigne est un moment essentiel dans le travail de l'enfant. Avant de le lancer dans un exercice, on se doit de toujours vérifier que l'enfant a bien compris ce qu'il fallait faire. Il est inutile de le mettre en situation d'échec et de le laisser passer du temps, de l'énergie et de la concentration sur un exercice qu'il n'aura pas su gérer convenablement.
Par ailleurs, on peut alors avoir la tentation de penser que l'enfant ne maîtrise pas la notion en jeu dans l'exercice alors qu'il n'a peut être simplement pas compris la consigne....! ! Il arrive bien souvent qu'un enfant ne puisse pas répondre à un problème de mathématiques parce qu'il n'a pas compris un mot ou deux dans l'énoncé (parfois même simplement un nom ou un prénom qu'il ne connait pas!)...ce n'est pas alors la notion de maths à proprement parler qui le met en difficulté mais bien un problème de langue.

photo extraite de ce site


Comme pour la mémorisation, les enfants n'ont pas tous le même fonctionnement pour la compréhension d'un intitulé d'exercice.

1) Faire lire la consigne à l'enfant et en même temps qu'il la lit, l'écrire au tableau. Ainsi il peut s'y référer au cours du travail. De plus, certains enfants (comme moi) ont besoin de visualiser, une consigne orale ne leur suffisant pas.

2) Demander à l'enfant d'expliquer ce qu'il faut faire avec ses propres mots (ou de donner un exemple s'il préfère)
3) Lui faire faire oralement l'exercice avec un exemple ou la première question pour s'assurer qu'il a bien compris.
4) Lui rappeler les règles en vigueur pour la présentation d'un travail écrit (souligner, couleur, marge etc...). On peut d'ailleurs écrire l'exemple du point 3) au tableau en présentant comme sur le cahier ou classeur de l'enfant.
5) L'enfant peut se lancer en sécurité dans son travail.


Au préalable, il peut être nécessaire de travailler avec l'enfant la compréhension de consignes en général. Il s'agit d'un objectif transversal mais essentiel dans la construction de la pensée et du raisonnement de l'enfant.


1) Faire dégager oralement (tout en respectant les points 1 à 4 ci dessus) les mots importants de la consignes, les mots qui disent ce qu'il faut faire (écrire, copier, souligner, entourer etc...)
2) Faire dégager les étapes du travail à effectuer s'il y a plusieurs étapes.
3) Lui faire remarquer les petits pièges du style "attention, ils ont bien signalé de tracer 3 droites par le point A pas 5 ou 6 même si c'est possible".
4) Lui faire observer finement l'exemple proposé et ce qu'il faut en conclure pour son travail à lui. C'est souvent le cas pour les exercices de transformation  ou de réécriture. Attirer son attention pour qu'il n'oublie rien dans le passage avant-après.
5) Lui faire faire alors l'exercice à l'oral en commentant ce qu'il ferait à l'écrit (je vais entourer celui là en vert parce qu'il y a s etc...)

Il peut arriver qu'un enfant vous dise que "c'est bon, il a tout compris, pas besoin de toutes ces étapes"...dans ce cas laissez-le démarrer pendant que vous écrivez tout de même la consigne au tableau en soulignant les mots essentiels et puis venez jeter un œil sur la première réponse afin de rectifier tout de suite (présentation et/ou notion) avant de le laisser poursuivre.

Ces moments sont aussi l'occasion pour vous d'observer finement l'enfant et de déceler des points de difficultés pour lesquels vous pourrez mettre en place des outils de remédiation.

Article collecté pour les "tutoriels" du Collectif l'Ecole est la Maison

Commentaires

Oranger Armelle a dit…
Merci pour cet article, je n'ai jamais transcrit en mots, comme tu le fais si clairement, ces remarques, mais mon expérience avec nos enfants fait que je partage entièrement ce que tu écris. Un enfant qui manque de vocabulaire peut, pour UN mot, ne rien comprendre à un texte de lecture, interpréter de travers une question en toutes matières, considérer qu'il n'a jamais entendu parler de tel point en maths et se persuader qu'un problème est impossible à résoudre. Il en concluera facilement qu'il est nul, que les exercices sont trop durs ou perdra tant de temps qu'il se découragera. C'est du vécu !! Merci de pointer là notre attention.
Armelle
Article très bien écrit, très bien détaillé. Je rejoins pleinement ce que tu dis.
Enid a dit…
Cela fonctionne aussi avec les consignes du quotidien.

Articles les plus consultés