Pratique de la lecture offerte au poulailler

ici

Avertissement : Ce billet est un peu  ancien mais à l'heure où Najat revendique un toilettage des contes et des lectures dans les écoles au nom de la parité, il apparaissait important à Mèrepoule de reparler de la lecture offerte au nom de la COMPLEMENTARITE ! Ma liste de living-books est en accès libre sur Pinterest  (voir dans la colonne de droite "Merepoule est pleine de ressources") et mise à jour régulièrement. Tous les livres qui y figurent ont été lus.

Ce que nous appelons lecture offerte au poulailler est tout simplement le moment où je lis une histoire aux enfants. Merepoule offre un temps de lecture à ses poussins. 
Ces moments sont aussi importants que les matières purement scolaires pour nous, et ils sont ritualisés. Ils marquent le rythme de notre journée. Ils sont différenciés des petits albums que je peux lire ça et là, à la demande, sans visée particulière. 
Bien entendu, le préalable est que, quel que soit le type de lecture offerte, je connaisse les livres que je leur lis ; je les ai sélectionnés avec soin. Je m'attache évidemment à l'intérêt de l'histoire, à la qualité de l'écriture (richesse de la syntaxe, du vocabulaire, tournures de phrases etc...), à la beauté du graphisme s'il y a lieu. J'aime y trouver sinon un souffle épique, au moins une exaltation d'idéaux, de valeurs fondamentales pour la construction de la personnalité de mes enfants. De beaux livres qui les font grandir. Je choisis avec autant de soin les livres de lecture offerte que les petits albums pour les plus jeunes ou les magazines qui entrent dans la maison.
Mes choix ont souvent un lien avec un thème ou un besoin du moment : en fonction d'un sujet évoqué, étudié, une saison, une discussion, un pays, pouvoir prolonger par un film, un documentaire etc...
Les temps de lecture offerte à proprement parler, sont au nombre de 3 chez nous :
1) une vie de saint (début de matinée)
2) contes/légendes/mythologie (début d'après-midi)
3) roman classique de la littérature (avant le coucher)
C'est une sorte de transition entre deux périodes de la journée : ainsi nous entrons dans la matinée de travail par une lecture, idem l'après midi, et avant de nous séparer le soir, nous nous rassemblons pour un temps de lecture.

Dans la pratique :
Le matin et l'après-midi fonctionnent de la même manière. Nous nous calons bien confortablement tous sur le canapé du petit salon, c'est une des pièces de la maison que nous préférons car elle est toujours inondée de soleil. Ces considérations pratiques peuvent paraître superflues mais elles ne le sont pas. Ce moment doit toujours être agréable. Il permet d'ailleurs aux enfants facilement râleurs à l'idée de reprendre le travail, de se mettre en douceur en condition...!
En général, Hippolyte (4 ans) ou Arthus (22 mois) s'installe sur mes genoux. Je demande à un volontaire (nommé au besoin...!!) de rappeler ce qui s'est passé dans la lecture de la veille. Puis, un plus grand enclenche le minuteur pour 10 minutes de lecture. Ils savent que pour ces deux lectures offertes, il y aura ensuite 5 minutes de narration orale. Je lis à un rythme normal à lent, je veille à mon articulation et j'essaie d'intervenir le moins possible dans le récit. Quand je vois ma Gabrielle (5 ans) décrocher un peu, je marque un temps de pause pour expliquer un peu un mot, une phrase, l'enjeu de l'aventure etc... Les enfants ont le droit de m'interrompre pour poser une question ; ce qu'ils font quand ils sentent que ça bloque vraiment. Hormis ces quelques rares ajustements, je n'explique rien, je lis avec le ton sans exagération dans les voix des personnages. Les 10 minutes sonnent, je stoppe la lecture, réenclenche le minuteur pour 5 minutes et demande à un enfant de commencer la narration (ou demande s'il y a un volontaire), puis à un autre de poursuivre. Les narrations concernent tous les enfants (sauf Arthus !), les plus jeunes sont très capables d'expliquer beaucoup de choses et je suis frappée de leur mémoire  et de leur capacité de restitution au fil des mois de lectures offertes.
Pour les vies de saints, j'aime bien ajouter quelques questions sur le sens qu'on peut y voir, pour son âme, dans son propre comportement. 
Parfois, je modifie un peu la narration, en posant plutôt, si l'histoire le permet, des questions sur le caractère d'un personnage, je sollicite leur avis ou leur demande d'imaginer ce qui pourrait se passer par la suite.
Les mythologies (grecques et nordiques en ce qui nous concerne) seront lues et relues plusieurs fois par an jusqu'à les connaitre presque par cœur.
Dans le cas de récit illustré, je montre les illustrations au fur et à mesure de la lecture.

La lecture offerte du soir est un peu différente. Nous nous installons cette fois, à l'étage, dans notre chambre. Les enfants se partagent entre notre lit et le canapé dans lequel je m'installe. Nous avons dîné et les enfants s'apprêtent à se coucher. Là, plus de minuteur, nous lisons un chapitre par soir. Si les chapitres sont trèèès longs, je coupe...Il s'agit donc de temps souvent un peu plus longs de lecture offerte (20 à 30 minutes). Cette fois-ci, c'est moi qui fais un rappel de la lecture de la veille et réexplique les passages un peu compliqués pour être certaine que les plus jeunes suivent. Puis je lis de la même manière que pour les autres lectures offertes de la journée. Je prends le temps d'expliquer les passages les plus complexes si besoin. Parfois, j'aime attirer leur attention sur la façon dont l'auteur a exprimé quelque chose (par exemple, la façon dont un paysage est décrit, dont il nous fait "entrer" dans l'histoire). Le chapitre terminé, les enfants, parfois interviennent, donnent un avis, demandent une explication mais parfois rien ! Et c'est tout. Point de narration, point de minuteur.
Volontairement, je ne choisis pas l'album de jeunesse ou de petits romans pour enfants (ceux-là, ils les lisent seuls) mais des classiques de la littérature ou des living books c'est à dire des récits d'expériences, de vie. Contrairement à ce que l'on pourrait croire, passés les premiers doutes, les enfants accrochent vraiment quel que soit le degré de difficulté de la langue. Il y a tellement de trésors à leur faire découvrir !
Lorsque je ne peux pas lire le chapitre du soir, un grand ou mon mari prend le relais.

Quels sont les bénéfices constatés?
-les enfants enrichissent leur vocabulaire de manière toute naturelle.
- les enfants développent très rapidement leur mémoire, leur capacité de restitution.
- les enfants développent une expression orale construite et fluide. Ils apprennent à s'exprimer avec aisance.
- les enfants engrangent de nombreuses connaissances dans de nombreux domaines. Un seul livre permet à l'enfant d'apprendre sur de nombreux sujets, il fera lui même les connexions.(par exemple, Croc Blanc, en apprend autant aux enfants sur les loups que sur le Grand Nord, sur les travers humains, sur la rudesse de la vie des chercheurs d'or, sur l'observation de la nature, etc...)
- les enfants s'apaisent avant d'aller dans leur chambre et dormir.
- les enfants développent peu à peu un vrai amour pour la lecture et la littérature. En général, une fois couchés, ils lisent encore dans leur lit...! Même les plus petits demandent un livre à lire avant de dormir !
- les enfants développent une réelle sensibilité au beau, un émerveillement, de la curiosité.
- tout ceci les mènera à développer l'expression écrite.

Que vos enfants soient scolarisés ou non, je ne peux que vous encourager à faire l'expérience de la lecture offerte de livres littéraires. Ce sont des moments à partager en famille, bien plus enrichissants que la télévision, les jeux vidéos, l'ordinateur ou la tablette ! Tant pour la santé mentale que physique ! Les livres de poches ne coûtent pas cher (en plus on peut les trouver d'occasion ou en bibliothèque), s'emmènent partout. Même en voiture ou au camping, on peut pratiquer la lecture offerte !
 
Article collecté pour les "tutoriels" du Collectif l'Ecole est la Maison



Si ce post vous a plu, vous pouvez lire aussi cet ancien article:Le Grand Nord

Commentaires

Merci beaucoup pour ce billet détaillé. Nous pratiquions déjà le temps de lecture offert du soir avec un vrai roman, commencer la matinée avec une vie de saint cette idée me parle.
Anonyme a dit…
Bonjour, j'ai un fils d'un an à qui je lis des livres pour enfants avant chaque sieste ou nuit, je suis abonnée à l'école des loisirs, j'aimerais lui lire des histoires plus longues sur plusieurs jours mais j'ai peur que sa curiosité ne soit pas éveillée que me conseillez vous pour un enfant d'un an, quel rythme et quel type de livre?
Merci beaucoup, et merci pour votre bel article!
A bientôt
Elfie
cindy a dit…
je fais un peu la même chose, le matin la récréation est un moment de lecture offerte .
Mais je ne choisi pas vraiment les livres, nous avons fini la mythologie, et là nous sommes dans les proverbes et expressions racontés aux enfants .
Mais je constate énormément de bénéfice à cette pratique ,moi aussi
Anonyme a dit…
Superbe article Laurence! Très inspirant! <3 Je fais aussi de la lecture un peu comme toi, mais cela me donne envie d'en introduire plus!

Brune
Anonyme a dit…
Merci Laurence pour ce bel article. Nous pratiquons aussi la lecture offerte à la maison ; Je partage entièrement ton point de vue : Les "fruits" que nous récoltons, auprès de nos enfants sont abondants..
Stéphanie
Elfie, je vous ai répondu sur facebook, donc je ne ferai pas de redite ici. Je reviens simplement sur un point qui peut intéresser du monde : l'abonnement à l'école des loisirs...cela part d'un principe louable mais n'êtes vous pas gênée de recevoir des livres dont vous n'avez pas au préalable pleinement connaissance de la qualité des textes, du choix des thèmes développés et des illustrations? Quand je vais sur leur site et que je vois les albums proposés aux plus petits, je trouve très sincèrement qu'il y a beaucoup mieux ! Des phrases construites dans ce style "et après maman, elle a un bébé dans son ventre" raaaa!! Quelle horreur ! Un enfant peut il progresser une beau langage, précis et soigné avec de telles tournures de phrase et un registre si pauvre ? Vraiment j'invite tous les parents à prendre le temps de bien choisir les lectures qui entrent dans les foyers. C'est une mesure si simple et si enrichissante !
Anonyme a dit…
Bonjour,

Je voulais vous remercier pour tout ce partage. Je trouve votre blog absolument formidable!!! Quel travail!! Vraiment chapeau!

Si vous pouviez nous faire une petite liste de livres pour enfants que vous aimez particulièrement, cela serait super.

Encore une fois merci pour votre blog, pour votre joie de vivre, pour ce partage , cela m'aide énormément dans ma pratique d'ief avec mes filles.

Safiya.
superdahut a dit…
Un grand merci pour ces réponses à toutes mes questions posées dans un autre article, voilà qui est plus clair et je vais pouvoir m'y mettre avec plus de sérénité...
Tiphanya a dit…
Je suis tout à fait d'accord, mais qu'il est parfois dur de trouver le prochain livre pour ma presque 4 ans. A la bibliothèque où j'ai demandé conseils, on m'a répondu "enfin, vous voulez dire un album ?". A la librairie, on m'a conseillé des livres pour les enfants apprenant à lire, avec en gros sur la couverture "testé par des enseignants".
Pour l'instant nous sommes plongées dans Nils Holgersson avec plaisir.
Véronique a dit…
Merci pour ton article Laurence, qui, une fois de plus, tombe à pic!
Je partage évidemment ton point de vue sur la lectures et sur le choix des livres. J'ai expérimenté cela avec mes plus grands et le bénéfice est sans prix. Depuis que Hugues sait lire, il a toujours un livre à la main... Je croise mon troisième(19ans) avec un livre à la main...
Ah! L'amour des livres ... Ici c'est "sacré"....je vais essayer de trouver ta liste de livres.
Encore un partage réconfortant, merci
Tiphanya, Nils Holgerson est un très bon choix! Nous aimons beaucoup ce livre ici. Il faut en effet faire son tri de livres toute seule car nos critères de sélection ne correspondent pas aux modèles en vogue. Pour ma part, je ne demande de conseil à personne et fuit les livres recommandés par les enseignants...!! Il y a cependant de très bons albums pour les petits de 4 ans.
sandrine a dit…
bonjour,

j'ai essayé d'accéder à votre liste de living books mais je n'y suis pas arrivée. Le lien ne semble pas marcher. existe-t-il un autre moyen d'accéder à votre liste?
merci
sandrine
Brigitte Fromion a dit…
Bonjour
même problème ici
Brigitte Fromion a dit…
Un grand merci pour votre formidable site. Je démarre l ief cette année et quelle belle aventure!
Marie-Pierre a dit…
Bonjour, je découvre votre blog avec bonheur et du coup je découvre cet article sur la lecture, qui me ravit ! Merci beaucoup pour votre partage. Je vais essayer de mettre en place une lecture du soir avec cette idée de faire découvrir des oeuvres littéraires. Superbe idée !
rosie bulle a dit…
Je ne peux que partager toute cette vision sur les merveilles que nous fait découvrir la littérature. Le choix est parfois difficile tant les nouveaux livres sont écrits de manière bien triste, une syntaxe bien défaillante et je ne parle pas des temps employés. Mais que de moments sympathiques lorsque nous nous blottissons dans le fauteuil afin de lire et d'écouter de beaux textes. Et que de discussions après. Je me régale toujours lorsque je constate que nos partages de lecture deviennent un vrai patrimoine pour l'enfant qui y fait régulièrement référence au quotidien. Une vraie tranche de vie. Merci pour votre partage.
Gwen a dit…
Merci beaucoup pour ce formidable article. Mes enfants sont encore un peu jeunes pour une transposition telle quelle mais je suis heureuse d'avoir une idée de l'objectif vers lequel tendre peu à peu !
Mamounette a dit…
Je vous félicite ! J'ai juste une fille de 3 ans et demi et j'aimerais bien en faire de même mais j'avoue que j'ai du mal à me discipliner, mais il le faudrait. On lie des petites prières tous les jours et un peu de vie de saints de temps en temps. j'aime bien aussi lui lire des livres pour enfants mais pour la catégorie au-dessus de la sienne. Bon, en ce moment je dois sans cesse négocier "Martine" contre plus intéressant. C'est sympa Martine, mais à la longue c'est lassant, en plus elle veut toujours les mêmes. Ce que je regrette dans les Martine c'est le manque de trame.
Sinon pour reprendre ce que vous citiez de NVB, je comprends mieux aussi pourquoi on en arrive à notre époque à des films comme Maléfique ou ce n'est plus le prince charmant qui réveille la Belle mais Maléfique elle-même ! par un baiser... maternelle. D'accord c'est moderne mais je cris que les enfants ont besoin de stéreotypes pour se structurer (énergétiquement) car il s'agit aussi d'archétypes complémentaires qui existent dans la nature... mais bon, je ne suis pas très callée sur le sujet.
Sur ce, je vous félicite à nouveau et je regrette de n'avoir pu m'occuper de toute une tribu comme vous (je m'y suis prise trop tard) qui doit entre-autre mieux faire intégrer aux enfants l'esprit de fraternité, entre-aide.

Articles les plus consultés